Louis-Joseph Janvier, Phtisie pulmonaire, causes, traitement préventif

Date : Samedi 03 avril 2010 @ 09:51:36 :: Sujet : Extraits Choisis

Phtisie pulmonaire
Causes, traitement préventif

Louis-Joseph Janvier
Docteur en médecine de la Faculté de Paris,
Ancien répétiteur de Botanique,
Boursier du gouvernement d'Haïti

A. Parent, Imprimeur de la Faculté de Médecine
A David Successeur
Paris - 1881

Seconde enfance

Page 207
...
Mais les meilleurs exercices auxquels se doivent livrer les enfants, ceux sur l'opportunité desquels on doit fermement insister, ce sont les exercices de gymnastique proprement dite, gymnastique avec instruments et appareils.

Nous voulons parler de ces exercices qui ne sauraient avoir lieu ailleurs qu'au gymnase, tels que les rétablissements au trapèze simple et au trapèze fixe ; - les exercices aux anneaux ;.- les flexions, extensions et développements des membres supérieurs armés d'haltères - les haltères à la volée ; - les flexions et extensions du corps en avant et en arrière les mains tenant des massues; les exercices aux petites barres parallèles; les exercices dits des grandes barres à fond avec flexion du corps, les bras seuls soutenant le poids du corps, etc.

Ceux-là sont de véritables exercices de force, occasionnant une immense combustion de carbone et déterminant une véritable fringale chez celui qui s'y livre avec ardeur. Commencés dès l'âge de huit ans avec les études, ils doivent être continués sans interruption jusqu'à la fin des classes pour faire place alors à d'autres exercices  réputés plus nobles ou crus tels (?) - tels que l'escrime, l'équitation, la boxe et la savate.
.../...


Adolescence

A - Gymnastique proprement dite
Page 225 & 226

...
E. Boxe-savate.  <- Exercice au moins aussi violent que l'escrime, si ce n'est davantage, la boxe développe tout autant et même plus que l'escrime la cage thoracique.

L'effacement à la boxe est le même que l'effacement en escrime. Assis sur les jambes, le torse renversé en arrière, le bras qui est à l'attaque prêt à se détendre vigoureusement  comme un ressort, le bras de la parade raccourci et protégeant à la fois les régions de l'hypochondre et du thorax, la tête maintenue en extension forcée sur la colonne vertébrale, le cou tendu, le boxeur a presque tous les muscles du corps en contraction. Au moment où il détache son coup de poing, le boxeur a le thorax violemment projeté en'avant, de même que lorsqu'il pare le coup porté par son adversaire il se cambre vivement, la poitrine faisant arc de cercle en avant tandis que le dos se creuse en arrière.

Il se produit pendant cette gymnastique une dépense énorme d'acide carbonique et une absorption non moins énormed'oxygène. Le résultat ? le voici: le thorax s'élargit, les muscles qui y prennent attache se renforcent. Exercice à recommander à ceux dont les membres ont besoin d'acquérir de la vigueur à ceux qui sont obligés de passer des journées entières courbés sur une table de travail ou derrière le grillage d'un bureau de grande administration.

La savate est le complément de la boxe (1). Ce sont là, exercices de citadins, exercices de pauvres et auxquels chacun devrait s'adonner pour le plus grand bien de la santé. Plus que personne le prédisposé à la tuberculose fera bien de consacrer à ces salutaires mouvements au moins deux heures par jour. Ces derniers exercices étant très violents et exigeant un grand déploiement de forces il sera meilleur avant de s'y livrer, de subir une préparation, c'est-à-dire d'acquérir d'abord une certaine vigueur relative en s'adonnant pendant quelques mois à la pratique de la gymnastique proprement dite.

Quel que soit d'ailleurs le genre d'exercice auquel on donne la préférence, que ce soit de la gymnastique proprement dite de l'escrime, de l'équitation, de la boxe ou de la savate, la leçon ou la séance doit être toujours suivie d'une douche prise pendant que le corps est encore couvert de sueur.
...

- Alimentation

Page 241
...
Certes, quand on lui fait faire de la gymnastique ou de l'escrime, de la boxe ou de l'équitation, de la savate ou de la natation, qu'on le fait râmer ou qu'on l'envoie chasser, on doit le nourrir, et le nourrir sainement et fortement.

L'alimentation sera substantielle, variée, mais les substances animales en constitueront la base : les viandes rouge et noire, et les oeufs et le lait.
...


© Savate Story 2009 - 2010


De la pratique de la Savate chez les Phtisiques comme moyen de prévention et de traitement

Louis-Joseph Janvier: 1885-1911 Médecin et homme politique haitien, diplômé de Science Po, il fit une carriére politique comme Ministre Plénipotentiare à Londres puis à Paris. Toute sa vie, il lutta contre les emprunts qui mettaient son pays sous la coupe des états préteurs. Il fut également un ardent défenseur de la réforme agraire et d'une éducation scolaire pour tous.





Cet article provient de Savate Story

L'URL pour cet article est : http://www.savatestory.com/article.php?sid=130