5 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici
[Visiteur - Connexion] Le site historique et bibliographie de la Savate Boxe Française, Chausson, Canne et Bâton vendredi 24 septembre 2021
Sujets
Recherche
Connexion ...
Bonjour, Visiteur
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 5
Membre(s) : 0
Total :5

Administration
Derniers Articles
Activité du Site
Pages vues depuis 01/01/2009 : 1 480 663
  • Nb. de Membres : 254
  • Nb. d'Articles : 93
  • Nb. de Forums : 4
  • Nb. de Sujets : 9
  • Nb. de Critiques : 1

Top 100  Statistiques

Sondage

   Votre avis sur le site
 Super
 Très bien
 Bien
 Moyen
 Passable

  Results, Résultats


  • Votes : 42
  • Commentaire(s) : 1
Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Ephémérides
En ce jour...
768
Charlemagne hérite du domaine royal de son père Pépin le Bref.
1853
La Nouvelle-Calédonie devient française.
1988
Ben Johnson bat le record du monde du 100 mètres, malheureusement on découvre qu'il s'était dopé.
2009
St Thècle

Historique : Encyclopédie du 19° siècle

Écrit par Patrick, Roger. Posté le Mercredi 20 janvier 2010 @ 10:43:46 par Admin

Encyclopédie du dix-neuvième siècle
Répertoire universel des sciences, des lettres et des arts

Tome IV
Au bureau de l'encyclopédie du XIX° siecle - Paris - 1838

Pages 779 a 781

BATON, morceau de bois rond, non flexible, plus court qu'une perche, moins mince qu'une baguette, d'un diamètre à peu près égal dans toute sa longueur, et maniable dans toute ses parties.
.../...
La loi des Frisons ne donne qu'un demi-sol de composition à celui qui a reçu des coups de bâton. Par la loi Salique, si un ingénu donnait trois coups de bâton à un ingénu, il payait trois sous ; s'il avait fait couler le sang, alors la peine se mesurait par la gravité des blessures.

La constitution de Charlemagne, insérée dans la loi des Lombards, veut que ceux à qui elle permet le duel combattent avec le bâton.

Le capitulaire de Louis-le-Débonnaire donne le choix de combattre avec le bâton ou avec les armes. Dans la suite, il n'y eut que les serfs qui combattirent avec le bâton; de là il s'ensuivit que le bâton était, comme à Rome, un instrument d'outrage, parce qu'un homme qui en a été battu a été traité comme un vilain.


.../... Lire la suite
Vous devez vous identifier ou créer un compte pour lire la suite ...

Note : "Encyclopédie du 19° siècle publié par Ange de Saint-Priest "

Article  Précédent |   Suivant

Liens Relatifs



cssvalid.jpg npds.gif npds.gif leouaibe.png
Ce site est trop bien pour Internet Explorer, testez le sur Firefox !

Page générée en : 0.0627 seconde(s)